Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Quand le procureur de l’affaire DSK renonçait à poursuivre Harvey Weinstein

Ambra Battilana Gutierrez est une jeune top-model italienne d’origine philippine à la beauté qui ne passe pas inaperçue. Son nom est désormais mêlé aux deux plus gros scandales sexuels de ces dix dernières années : le « Rubygate », du surnom de la jeune femme Karima El-Mahroug, alors mineure, qui participait aux soirées « Bunga-Bunga » (des orgies sexuelles) auxquelles était convié Silvio Berlusconi, président du Conseil italien et les agressions sexuelles à répétition commises par le producteur américain Harvey Weinstein.

[...]

JPEG - 89.9 ko
Les histoires d’amour vénales finissent mal en général

 

Un enregistrement par la police

2015. Ambra Battilana Gutierrez tape dans l’œil de Harvey Weinstein lors d’une réception à New York – il lui trouve des faux airs de Mila Kunis. Lors d’un entretien dans son bureau de TriBeCa, ce dernier lui touche les seins (pour vérifier qu’ils sont vrais, lui dit-il) et tente de mettre la main sous sa jupe. La jeune femme prévient la police qui lui fixe un mouchard pour qu’elle enregistre une nouvelle conversation avec le producteur. Ce témoignage audio est relayé par le New Yorker.

[...]

Le New Yorker précise que Harvey Weinstein aurait pu alors être poursuivi pour un délit mineur d’abus sexuel avec une peine maximum de trois mois de prison. Mais le procureur de Manhattan, Cyrus Vance Jr, bien connu pour avoir mis Dominique Strauss-Kahn en prison avant de finalement renoncer aux poursuites – l’affaire Nafissatou Diallo – décide de ne pas poursuivre Harvey Weinstein malgré la preuve enregistrée par la police.

Pour le New Yorker, c’est bien sûr le passé d’Ambra Battilana Gutierrez – avant Silvio Berlusconi, elle avait également accusé un businessman italien d’agressions sexuelles avant de se rétracter – qui aurait effrayé le procureur Cyrus Vance Jr. On se souvient que ce sont également les zones d’ombre du passé de la victime qui avaient mis fin aux poursuites dans l’affaire DSK.

[...]

Un accord financier va être trouvé entre Harvey Weinstein et la jeune femme.

Lire l’article entier sur parismatch.com

 

PNG - 358.6 ko
Ambra s’essuye une larme (ou autre chose)

Sur le sujet,
chez Kontre Kulture

 

Sexe & sionisme font bon ménage à Hollywood, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cara Delevingne dit avoir résisté à Weinstein, en obtenant le rôle malgré tout. Elle déclare : «  Quand j’ai commencé à travailler en tant qu’actrice, j’ai reçu un appel de Harvey Weinstein me demandant si j’avais couché avec les femmes avec qui j’avais été vue dans les médias. (...) Il m’a dit que si j’étais gay ou si j’étais avec des femmes en public, je n’aurais jamais de rôle de femme hétéro  ».
    Voilà peut-être la clé du haro sur le baudet. Weinstein ne serait pas sympathisant des "gays" pas drôles ou des drôles pas gais. Et peut-être aussi qu’il en sait trop sur les parties fines. Ou encore, il n’a peut-être pas voulu se faire piéger en acceptant de participer à des "cérémonies" infamantes qui auraient permis de le faire chanter.
    Ce haro sur le "vinstine" fonctionnerait aussi comme instrument de pression sadique : soyez pro-inversion, venez à nos messes noires, ricanez avec nous, partout, ou on vous démolit la réputation. C’est tellement facile. Si on ne vous trouve pas un truc ou un autre, on l’inventera !

     

    • Ou alors la Cara est juste une pure myhtoman qui veut surfer sur la vague. Parce qu’il n’y a qu’à voir ce qu’elle est devenue cette potiche archinulle comme actrice, on a vraiment l’impression qu’elle a été promue exprès pour ses goûts. Donc désolé mais je ne la crois absolument pas.


  • «  Quand j’ai commencé à travailler en tant qu’actrice, j’ai reçu un appel de Harvey Weinstein me demandant si j’avais couché avec les femmes avec qui j’avais été vue dans les médias. (...) Il m’a dit que si j’étais gay ou si j’étais avec des femmes en public, je n’aurais jamais de rôle de femme hétéro  ».
    Quand un employeur vous pose ce genre de question pour vous donner un boulot d’actrice ,c’est pas pour faire un rôle de composition "en principe" ,ou alors il faut être sacrément naïf ou naïve ,et si on est pas trop con ,on se doute pour quel rôle cela va se terminer .A partir de la ,ça commence à sentir un peu la merde.


  • En mars 2012 sur son commentaire sur le film The Artist, Soral évoquait déjà Weinstein comme "un porc avec des affaires de viol sur le dos". https://www.youtube.com/watch?v=DcA... vers 7’28
    A l’époque je me demandais comment il savait ça car je n’avais rien lu sur ce sujet. Manifestement, tout ça était connu de beaucoup de personnes mais comme dans la mafia la loi du silence s’imposait.


  • Mon dieu, les amerlocs découvrent la promotion canapé à Hollywood !! Quelle bande d’hypocrites alors que mème les pygmées et les indiens d’amazonie le savent.
    Les gonzesses là-bas sont prètes à coucher avec n’importe qui ou n’importe quoi pour obtenir un role. Pourquoi ne dénoncent-elles pas "l’agresseur" avant le tournage du film ? Les Eagles traitent le sujet dans un magnifique morceau : King of hollywood sorti en 1979 sur l’album In the long run :
    https://www.youtube.com/watch?v=5xd...
    Bonne écoute

     

  • C’est un porc mais on ne peut pas lui reprocher d’avoir mauvais goût !

    Bref, tout ça c’est du joli tapin qui roule dans la farine un gros mac du secteur pour lui soutirer l’obole sans faire une passe. Sinon que venait-elle faire dans cette galère ?! Essuyer les friponneries le veille puis retrouver le vieux cochon libidineux dans sa chambre le la demain... Le procureur n’est pas dupe.

    Les nouvelles générations de michetonnes utilisent les nouvelles technologies pour toucher sans coucher. C’est ça le progressisme !

    Ceci dit, Winy ne fait qu’appliquer les règles du métier, car il faudrait être naïf pour croire qu’il puisse même exister un soupçon de vertu dans le show biz. Tout le monde sait à quoi s’attendre en y mettant les pieds, cela fait partie du cursus (sans jeux de mots).

    Le métier d’acteur, de danseur, comme le mannequinat intègrent la pratique depuis toujours. Il n’y a qu’à lire Nana de Zola et les bordels de luxe sont emplis d’actrices, de danseurs et de modèles en manque de cachets.

    La promotion canapé certes existe dans les autres branches mais sans le même systématisme.

    Il existe de bonnes actrices et de bons acteurs qui ont aussi le physique mais qui ne percent pas. Très souvent c’est parce qu’ils ne jouent pas le jeu.

    D’autres plus malins qui ont vraiment envie de faire une carrière s’acoquinent très tôt avec un réalisateur ou un producteur. Cela assure la continuité, la régularité des cachets, permet d’éviter de devoir coucher avec n’importe qui et bien sur n’empêche pas de trouver l’amour. Il suffit de voir quelles grandes actrices françaises ont percé et grâce à qui.

     

  • J’ai beaucoup de mal à ne voir dans cette histoire qu’une simple justice immanente.

    Étant entendu que ce genre d’affaires est monnaie courante à Hollywood et que Weinstein est un très gros poisson, qu’a-t-il bien pu faire pour se retrouver avec l’intégralité d’Hollywood, dont les médias communautaires , sur le dos ?

    Ne s’agirait-il pas là d’un règlement de compte entre mafieux ?

    Même si sa chute ne sera au final qu’une demi chute, élection divine oblige, il y a probablement une raison cachée derrière la chute de Weinstein, comme derrière celle de Polanski, il y a certainement son film sur Tony Blair, ou celle de DSK, une manipulation du clan Hollande.

     

    • Très bonne analyse, c’est certainement un de ses associés et ami de 30 ans qui lui a savonné la planche et va récuperer son business et le droit de cuissage associé. Pour peu que cet associé appartienne a la communauté intouchable, l’affaire est nettement plus compréhensible


    • C’est exactement ce que je pensais ! Qu’est-ce qu’il a fait ? Qu’est-ce qu’on lui repoche ? Il y a quelque chose de mystérieux dans cette affaire...
      Je me suis même demandé si ce n’était pas un coup de l’équipe de Trump pour mettre la pression sur la communauté en leur faisant passer le message qu’ils peuvent les faire tomber pour des affaires de ce genre...enfin bref pour en revenir au propos initial il est bien évident que ces on ne peut plus banales histoires de coucherie que l’on sort subitement cachent quelque chose d’autre...


    • @ Red

      C’est tout simplement Hollywood qui overdose avec son propre fiel.


    • Je ne pense pas que Trump soit derrière ça, son administration ayant réussi l’exploit d’être encore plus cacher que celle de l’époque Wolfowitz & Perle, il n’osera jamais toucher à la communauté qui l’a fait Grand Maréchal d’Israël et à laquelle il est éternellement lié.

      En outre, il serait bien mal avisé de s’avancer sur ce genre d’affaires sexuelles, étant lui-même ami d’un autre Stein, Jeff Epstein, mais surtout, Donald est le fils de Fred Trump, un proxo de la mafia Israélite New Yorkaise, ami personnel de Nethanyaou, et donateur de Yeshivas devant l’éternel.

      D’ailleurs, ce fameux président anti-système vient à l’instant d’annoncer le retrait des USA de l’accord 5+1 sur l’Iran.


  • En France, on parle de l’affaire "Wine stine". Pas entendu un journaliste prononcé "Wine chtein".

     

  • La gauche démocrate progressiste est tellement gênée par ce scandale d’hypocrites qu’ils ont du appelé à la rescousse la momie Jane Fonda qui a trouvé le moyen de ramener çà à Trump. Tous ces malades vont bien ensembles finalement.
    Mais on entend très peu le concert des indignés. Vous pariez combien que tout ça va vite être étouffé ?


  • Harvey n’a fait que tirer à son profit la décadence morale de notre ère. Ce gourmand insatiable qui n’a pas su résister à ce que sa position lui permettait d’obtenir juste en insistant un petit peu.
    Cette affaire est déconcertante et me fait poser la question suivante : pourquoi maintenant ? Ce type et ses congénères sévices depuis des décennies, alors pourquoi cela sort maintenant ? Règlement de compte en interne ou est-ce l’administration Trump qui fait du chantage en commençant par s’attaquer à un gros poisson montrant ainsi qu’il peut en emmerder certains autres s’ils ne lui lâchent pas la grappe ? Si c’est le cas j’aimerais voire la même chose en ce qui concerne les affaires de pédocriminalité...


  • N’écrivez plus : "Strauss-Khan" malheureux. Surtout pour rappeler son pédigrée. Vous avez envie d’un nouveau procès pour anti sémitisme ? Non ! Écrivez plutôt : "STROSCANT" Ça fait tout des suite moins... vous voyez ?

    Pensez à Wenstîne, nom d’une pipe (intégrale ou rien)


  • on sait tous qu’Hollywood est la chasse gardée d’une communauté bien précise,les producteurs et réalisateurs se tiennent par la barbichette et ferment les yeux sur les pratiques courantes de promotions canapé et de harcèlement.
    autre probabilité Weinstein serait-il victime de racket et chantage d’une mafia très puissante ?


  • #1818414

    Ce matin sur une des radios shalom "Françaises" j’entendais le lecteur des news s’évertuer à prononcer le nom de l’individu "Vinstine" comme Albert Vinstine, voyez vous .Mais je pense que ceci ne change rien à l’affaire quand on voit la tronche du pauvre accusé qui s’est barré dans une clinique psy pour y traiter ce qu’il nomme une "addiction sexuelle ".


  • Ce qui est affligeant, c’est que malgré leurs moyens financiers équivalents à ceux d’une petite ville, ils n’arrivent pas à avoir plein de filles.

     

  • Affaire de sexe ,...Affaire d’argent ...Affaire politique ... ?

    Sans doute les trois,comme pour les amis d’Hillary Clinton .
    Bref il ne sortira rien du tréfonds du pouvoir de l’Ombre .
    Seul l’aspect sexuel sera traité,pour terminer dans les
    turpitudes éternelles des hommes .
    Comptez sur les médias pour diluer l’Affaire
    dans un feuilleton croustillant ,où la communauté
    maîtresse d’Holliwood,sera considérée comme victime
    d’un climat délétère !


  • Tous sa c’est du Cinéma , il y a du y avoir une redistribution des rôles chez Hollywood , Il a du tombé dans une nasse du type Strauss Kahn , les gonzesses ont reçu l’ordre de ressortir les dossiers et les multimédias les consignes qui vont avec , aller savoir se qu’il lui et arrivée il a peut être pas assez fait croqué les copains , ou il devenait trop nocif , en tout cas en se qui concerne la gente féminine ne vous inquiété pas elle ne sont pas farouche , il y a qu’a voir les Orgie dans les soirée de fin d’année des académie et instituts d’étudient au usa , sa partouze a outrance


  • il y a sans doute une autre raison à sa chute.
    Pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi tout le monde lui charge la mule ?
    Car après tout, sur le plan sexuel, que lui reproche-t-on ?
    D’être gros et moche (C’est ce que disent ouvertement les femmes qui l’accusent).
    Et là, ce n’est plus du harcèlement, mais de la discrimination.


  • Pourquoi maintenant ? Quel règlement de compte ? Ces questions reviennent dans les commentaires. J’y avais apporté un début de réponse, après le "Un jour en France : mercredi 11 octobre 2017"

    Il [Weinstein] est lâché parce qu’il ne pèse plus grand chose. Aucun de ses films n’a fait un carton depuis 5 ans. Autrement dit, sa chute ne menace aucun intérêt financier.
    Inversement, Ben Afleck pèse des centaines de millions en projets en cours. Celle qui s’est fait suspendre de twitter, c’est après avoir dénoncé son hypocrisie.

    Quant à celui qui aurait pris l’initiative de l’attaque, étonnamment aucun média n’incrimine le Grand Maître Universel des Psy-ops, Vladimir Poutine.
    Certains des MSM ont eu besoin de rappeler que Bannon, il y a 10 ans, avait eu une relation d’affaire (sans grande importance) avec Weinstein. Sachant qu’on pourrait accuser pareillement une bonne partie d’Hollywood, l’attaque sur Bannon est évidemment malveillante.
    D’où, les hypothèses suivantes, ni exhaustives, ni exclusives :
    - comme il est connu que pour Bannon, Hollywood fait partie des cibles de son "drain the swamp", on peut imaginer qu’Il serait l’instigateur de la chute de Weinstein
    - weinstein avait des liens financiers avec le parti démocrate. C’est peut-être lui qui est visé à travers Weinstein.

    Quel qu’en soit le créateur, le golem pourrait lui échapper. Les greluches n’ont plus peur de balancer, et ne manquent certainement pas d’histoires. Ben Affleck est déjà touché, or ce n’était pas forcément au programme.

    Depuis, ça c’est étendu à Bezos(Amazon) et Oliver Stone.

    Ma lecture n’est pas certaine. Peut-être n’y a-t-il là que des règlements de compte entre personnes et/où grandes entreprises. Mais jusqu’à maintenant une autre hypothèse reste plausible : une attaque des sionistes (Bannon) sur les non-sionistes (Affleck, Bezos, Stone)


  • "Ambra s’essuye une larme (ou autre chose)" hahahaha trop drôle ! Rions un peu avant que Schiappa nous tombe dessus !
    Par ailleurs le New Yorker qui relaie l’enregistrement audio des "avances" (pour ne pas dire de la tentative d’agression) de ce détraqué appartient à qui exactement ? Parce que si c’est la propriété de l’un des membres de la communauté des Lumières, alors là je ne comprends plus rien.


  • Le pauv’ p’tit gars il est sex-addict ,c’est pas sa faute , il faut l’envoyer à Center For Healthy Sex, un effet secondaire de la circoncision le 8 émes jours certainement , pleurons en cœur, ils z’ont beaucoup souffert, merde kahn même !


  • Atention quand même : A un abuseur compulsif qui détient l’argent et le pouvoir, correspondent aussi bien souvent des abusées volontaires en quête de réussite professionnelle. Une fois l’abuseur dénoncé, ces dernières prétendront qu’elles ont été contraintes pour laisser croire au spectateur (abruti) lambda, que leur succès n’est du qu’a leur talent.


Commentaires suivants