Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des écrits antisémites de Michel Audiard remontent à la surface

Un bon antisémite est un antisémite mort

Avant de devenir l’un des plus grands dialoguistes du cinéma français, Michel Audiard avait prêté ses talents à des officines antisémites pendant l’Occupation.

 

Michel Audiard n’a pas toujours fait rire. Ses accointances collaborationnistes lors de la Seconde Guerre mondiale sont exhumées dans le prochain numéro de la revue Temps noir, à paraître fin octobre et dont L’Obs a publié certains éléments jeudi.

« Il publiait dans les journaux les plus collabos de l’époque », écrit ainsi Franck Lhomeau, rédacteur en chef de Temps noir, avant de dérouler les écrits antisémites de Michel Audiard, célèbre notamment pour les dialogues des Tontons flingueurs.

 

 

« Veulerie suante »

Encore une jeune plume, Michel Audiard, né en 1920, écrit notamment pour L’Appel, journal collaborationniste dans lequel il peut laisser cours à une tonalité brutalement antisémite dans le contexte noir de l’époque. Les personnages juifs sont caractérisés par « une veulerie suante », « une odeur de chacal », « une synthèse de fourberie »…

[...]

Une fiche d’adhésion à un groupe collabo. Michel Audiard épingle également le « petit youpin Joseph Kessel » et s’en prend au « monde qu’il est convenu d’appeler “artistique” et qui demeure dans sa majorité le plus coquet ramassis de faisans, juifs (pardonnez le pléonasme), métèques, margoulins »…

[...]

La grande admiration de Michel Audiard pour Louis Ferdinand Céline avait déjà interrogé.

Lire l’article entier sur europe1.fr

 

« Un con reste un con » :

 

Gabin-Audiard, l’amitié :

Céline, Audiard, l’humour, la culture, l’esprit français, quoi,
à découvrir sur Kontre Kulture

Audiard, sur E&R :

 






Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1818416

    L’entretien avec Gabin et Audiart est tellement impeccable que ça en fait mal aux parties quand on pense qu’à la fin de la vidéo, on replongera dans les chiottes, notre époque. "Vous devez parler de femmes ? - Non, pas tellement..." Evidemment qu’il y a des choses plus importantes : les chevaux, le camembert, le petit salé aux lentilles, la picole... Ces révélations sur Audiard me le rendent encore plus sympathique.

     

    Répondre à ce message

  • #1818520
    Le 13 octobre à 17:06 par coyoterevolte
    Des écrits antisémites de Michel Audiard remontent à la surface

    de Audiard : "Un barbu est un barbu. Des barbus, c’est des barbouzes".
    De Dard père : "tu fumes une cigarette pour tuer le temps comme si le temps ne tuait pas assez."
    D’un sélectionneur de foot allemand à propos des médisances journalistiques à son égard : "Si je marchais sur l’eau, les journalistes diraient que c’est parce que je sais pas nager."
    "Tu dis tout le temps que tu ne veux pas qu’on te prenne pour un con. Bah ! Faut faire des efforts aussi de ton côté."
    Un mec qui avait picolé 6-7 pintes en 1 heure : "On pourra jamais boire autant d’eau."
    Et puis pour la route, Dieudo qui complète une maxime de grand-mère : "la vie est une tartine de merde dont il faut manger un petit bout chaque matin Michel a tout bouffé d’un coup. Résultat : douze morts."
    Coluche : "le système a besoin des pauvres. La preuve : même les Etats-Unis en ont." ou "météo en URSS : 32 degré ou de force."
    Les inconnus : "tant va la cruche à l’eau, qu’à la fin tu me les brises" et "je sais pas comment te dire ce que je peux pas écrire" (citation sensée-tronquée)
    Nietzsche : "tout ce qui ne tue pas rend plus fort" et le proverbe symétrique latin : "la première flèche blesse. La dernière tue."
    Les anciens ont bien manié la langue et les idées. Soral avait parlé du sujet de la blague populaire de son origine de sa diffusion et de l’anonymat total de l’auteur. L’envie de rigoler au-dessus de l’ego.

     

    Répondre à ce message

  • #1818563

    Ça me donne très envie de revoir tous les films de Monsieur Audiard tout cet acharnement ridicule.

     

    Répondre à ce message

  • #1818625
    Le 13 octobre à 20:14 par Gloria Lasso
    Des écrits antisémites de Michel Audiard remontent à la surface

    Tout bien considéré, il n’y a que les juifs (et encore pas tous) pour être judeophile.

     

    Répondre à ce message

    • #1818921

      Mais ils nous intiment l’ordre de les respecter, de les chérir, d honorer leurs morts et de mépriser les nôtres, de les protéger avant de nous protéger nous même en temps de guerre , y compris s’ils ont voulu cette guerre de toute leur force et par tous leurs réseaux...
      L’éternel problème du supremacisme juif.

      A quel moment le bon goy se réveille et dit basta ?

       
  • #1818719

    Gabin (à partir de la minute 8’) : "Je croyais qu’il fallait. Erreur !"

    Cette phrase de Gabin vaut son pesant de cacahouètes. Combien ont compris qu’il ne fallait surtout pas ?? Qu’il en était de l’avenir de toute l’Europe, de notre vie même ?

     

    Répondre à ce message

    • #1818924

      C’est incroyable ce passage, parce qu’on nous a toujours présenté Gabin comme celui qui avait choisi le "bon coté", le camp du bien, contrairement à d’autres acteurs, chanteurs, réalisateurs, resté à Paris (Guitry, Chevalier, Arletty, etc). Et là on découvre que lui, cet acte héroïque, plutôt que de s’enorgueillir, il le considérait comme une erreur !

       
  • #1818783
    Le 14 octobre à 00:50 par Meyer Habib-bop-a-lula ♫♪⋆
    Des écrits antisémites de Michel Audiard remontent à la surface

    Des écrits antisémites de Michel Audiard remontent à la surface, punaise je le savais Babar , Polux, Albator, Bouba le petit ourson et même Heidi et King-Kong tout le monde est antisémite !!
    Haaagggrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr......................

     

    Répondre à ce message

  • #1818814

    Audiard était antisémite ? C’est peut-être parce qu’il n’aimait pas les cons !

     

    Répondre à ce message

  • #1818816
    Le 14 octobre à 03:43 par Les cons ça osent tout .
    Des écrits antisémites de Michel Audiard remontent à la surface

    Qu’ils désignent plutôt les non antisémite cela ira plus vite . Audiard doit toujours du fric à des producteurs ou quoi . Et c’est pour ça que je permet d’intimer l’ordre à certains salisseurs de mémoire qui feraient mieux de fermer leur claque merde .

     

    Répondre à ce message

  • #1818969

    donc à partir d’aujourd’hui , rire aux dialogues d’Audiard peut nous amener devant le tribunal pour ANTISEMITISME ????? ou nous mettre sur la liste des fichés S ?????

     

    Répondre à ce message

  • #1819239

    C’est révoltant ! Ils veulent vraiment détruire l’esprit français. Si tout les 70 ans ils se font botter le cul, c’est peut être pas pour rien ! J’ai comme une envie de distribuer des fesses...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents